Violences à caractère sexuel


Depuis 2019, toutes les universités du Québec doivent être dotées d'une politique interne de lutte contre les violences à caractère sexuel sur les campus. La Politique de l'Université Laval concerne directement les résidents et résidentes par leur double statut d'apprenant (vis-à-vis des patrons et des résidents séniors) et d'enseignant en position d'autorité (vis-à-vis les étudiants et étudiantes, les externes et les résidents et résidentes juniors). Une formation obligatoire en ligne est aussi à faire chaque année via MonPortail. Pour plus de détails sur l'application de la Politique pour les résidents et résidentes, consultez notre infographie maison :

Politique pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel à l'Université Laval (2020)

Bureau d'audiences publiques sur l'environnement : Projet de tramway à Québec


À la suite d'une consultation en ligne des résidents et résidentes et de l'Assemblée générale annuelle en juillet 2020, l'AMReQ s'est positionnée en faveur du projet de tramway à Québec. Un mémoire a été rédigé pour présenter trois principaux éléments : d'abord, un appui au projet, surtout en raison des avantages anticipés pour la santé de la population; ensuite, une recommandation pour que les hôpitaux de la ville soient rejoints directement par le tramway, ou au moins à moins d'un kilomètre et demie de marche ou à un maximum d'un transfert via une autre composante du réseau de transport en commun; finalement, un rappel de la promesse de la Ville de Québec et du RTC voulant que le Laissez-passer universitaire de transports en commun (LPU) couvre également l'accès au tramway sans frais supplémentaire. Le mémoire a été présenté au BAPE le 4 août 2020. Pour le lire :

Mémoire de l'AMReQ : BAPE sur le projet de tramway à Québec (2020)

Bureau d'audiences publiques sur l'environnement : état des lieux et gestion des résidus ultimes


La gestion des résidus ultimes passe d'abord et avant tout par la réduction de production des déchets. L'AMReQ s'est attardée à ce qui pouvait être fait pour augmenter la réutilisation, la réduction à la source, le recyclage et la valorisation des matières résiduelles dans les hôpitaux de la ville de Québec. Forts de leur expérience comme médecins résidents et comme travailleurs dans les milieux hospitaliers, les membres de l’AMReQ ciblent dans leur mémoire 4 axes d’amélioration précis :

o L’accès au recyclage dans les aires communes et les bureaux en dehors des cafétérias;

o La gestion des résidus alimentaires dans les cafétérias;

o L’obtention de données et la production de cibles concrètes de la part du MSSS pour quantifier, analyser et améliorer la gestion des matières résiduelles dans tous les établissements de santé;

o Dans le cadre de la pandémie de COVID-19, la diminution de l’utilisation de ressources à usage unique, tant dans les services alimentaires qu’avec les masques N95.

Pour lire le mémoire complet :

Mémoire de l'AMReQ : BAPE sur l'état des lieux et la gestion des résidus ultimes (2021)